Une séance d’ulthérapie avec Joe

Une séance d’ulthérapie avec Joe

Une séance d’ulthérapie avec Joe

Joe Percoco est un homme d’affaires prospère qui possède une entreprise d’entretien au New Jersey. Je le décrirais comme une personne très énergique qui est axée sur les résultats. À son contact, on devine tout de suite quelle genre de personne il est : Joe est de ceux qui savent ce qu’ils veulent et il sait comment l’obtenir! Puisqu’il a toujours été satisfait par mes soins, un solide lien de confiance s’est installé entre nous et il n’est pas rare qu’il me contacte à la dernière minute pour me rencontrer. Naturellement, je lui fais toujours une petite place dans mon agenda. Alors, lorsqu’il m’a appelé parce qu’il voulait essayer l’ulthérapie, je lui ai recommandé le traitement sans hésiter!

Pour ceux et celles qui ne savent pas ce qu’est l’ulthérapie, je vous dirai simplement que c’est un lifting de la peau sans chirurgie au cours duquel j’applique des ultrasons sur le visage et le cou de mes clients. Le traitement dure environ 90 minutes et les résultats seront visibles quelques semaines après l’intervention. Joe a donc pris rendez-vous pour le lendemain et nous avons prévu la rencontre pour l’heure du dîner.

Une séance d’ulthérapie avec Joe

Le rendez-vous

Chaque fois que Joe vient à la clinique, il mentionne à quel point il se sent bien depuis que je prends soin de lui! Il faut dire que quand je l’ai rencontré pour la première fois, il sortait d’une relation difficile et il vivait péniblement sa cinquantaine! En fait, il était si mal dans sa peau qu’on lui donnait facilement 70 ans! Quelques injections de PRP et une greffe de cheveux plus tard, je suis contente de dire qu’il est maintenant en paix avec lui-même et qu’il a fière allure.

Lorsque je rejoins Joe à l’accueil, il s’empresse de me présenter sa fille Victoria. Cette dernière veut assister à la séance par curiosité et il me demande si j’y vois un inconvénient. Tout à fait à l’aise avec cette idée, je les fais donc passer dans ma salle de soins et j’installe confortablement Joe sur mon fauteuil. Je lui explique que, au début, le traitement peut être douloureux, car la chaleur va pénétrer profondément dans son visage au niveau de l’hypoderme, la couche la plus profonde de sa peau. Je lui montre ma table de travail où se trouvent trois embouts. Chacun de ces embouts va traiter une couche de son tissu cutané. Par les regards que Joe jette à sa fille, je vois qu’il est un peu inquiet. Je m’empresse de le rassurer : nous allons utiliser un léger sédatif. En lui faisant un clin d’œil, je lui dis que c’est un des avantages de travailler avec un chirurgien!

En attendant que la sédation fasse son effet, je sors mon crayon et je commence à tracer des schémas sur le visage de Joe afin de délimiter chacune des zones à traiter. J’explique à sa fille que je vais appliquer plusieurs impulsions sur son visage et que le nombre d’impulsions varie selon la zone à traiter. Pour qu’elle comprenne mieux, j’ouvre mon moniteur et j’applique la sonde sur le visage de Joe et une cartographie de son visage apparaît à l’écran. Lorsque je survole une zone, un chiffre apparaît dans le coin de mon écran. Ce chiffre indique le nombre d’impulsions que je dois effectuer pour que le traitement soit le plus efficace possible.

Après quelques minutes d’attente, le traitement peut commencer! J’applique un peu plus de gel sur la face de Joe et j’appuie sur la gâchette de mon applicateur, qui émet alors un léger bip. Je sais par expérience que l’appareil vient de diffuser une onde de chaleur qui pénètre dans la peau de Joe à 4.5 mm de profondeur.

Au cours du traitement, je vais changer d’embout à deux reprises : une fois à environ 3 mm de profondeur pour affecter la couche du derme et une dernière fois à 1.5 mm afin de stimuler l’épiderme. La chaleur ainsi produite active la régénérescence des tissus et permet à l’organisme de Joe de produire de nouvelles fibres de collagène. C’est simple et vraiment efficace!

Victoria est vraiment impressionnée par le calme de son père. Elle m’avoue qu’elle l’a rarement vu ainsi! Je lui explique en riant que c’est sans doute l’effet des calmants que je lui ai administrés en début de traitement. Joe se met lui aussi à rire et il dit à sa fille qu’il est calme parce qu’il vit un beau moment. Je lui laisse d’ailleurs le mot de la fin :

« Tu sais, Victoria, j’ai passé ma vie à vous gâter et je suis toujours là pour vous! Maintenant, j’ai appris à prendre soin de moi et ça, ça me fait tellement de bien! »

Bien contente de savoir que tu en profites, Joe! Au plaisir de te revoir!

Une séance d’ulthérapie avec Joe